Présences françaises

En Dragon ou en 5.5mJI, les équipages français ne font pas encore partie des favoris mais au fil des années, les Hexagonaux grappillent des places et deviennent plus incisifs. C’est particulièrement le cas sur le monotype dessiné par Johan Anker puisque sur les cinquante inscrits à Cannes, dix-sept Dragon portaient les couleurs tricolores.

Et plusieurs d’entre eux sont montés sur le podium d’une manche à l’image de Outlaw (2ème de la 10ème course), de Nenette (2ème de la manche 5), de Ar Youleg (3ème de la manche 4), de Tsuica II (3ème de la manche 6), de Courrier des Saints (3ème de la manche 8). Et au classement général final sur dix manches courues dans des conditions de vent faible à modéré, le trio Stéphane Baseden, Patrick Aucour et Pascal Rambeau (Outlaw) s’adjuge une très belle cinquième place quand les frères Guillou épaulé par Gauthier Thomas (Nenette) s’octroient la dixième place.

Et au sein d’une flotte dominée par les équipages germaniques, le 5.5mJI français Joker (Adrien et Jean-Baptiste Polaillon, Antoine Le Foyer de Costil) termine septième sur dix-huit Métriques, quatre équipages hexagonaux ayant fait le déplacement à Cannes.